Ceci n’est pas une pipe : un faux passage de la pyramide au cercle

Comme nous l’avons traité dans dans ce même blog, entamer un changement de paradigme managérial et structurel en entreprise n’est pas une tâche aussi simple que ne pourraient le laisser entendre certaines des success stories qui en font la promotion.

Que l’on parle de teal management, d’holacratie ou d’approche écosystèmique, il s’agit de passer d’une logique en triangle (la pyramide hiérarchique) à une logique en cercle favorisant des dynamiques spontanées de co-création, partage, travail de groupe, prise de responsabilités et émergence de potentiels, entre autres.

Mais, pour que ça marche, il est essentiel de toujours mettre un projet au centre du cercle, et non pas une personne.

Voici un exemple classique de fausse structure en cercle.

 

Fausse structure en cercle, ce n'est pas un projet qui est au centre mais des hommes

 

Beaucoup de dirigeants avec lesquels je travaille, pourtant convaincus intellectuellement du bienfondé d’une structure en cercle, revoient ainsi la structure de leur entreprise. Ils se positionnent au centre puis raisonnent soit par quartiers structurés, soit par cercles concentriques. Dans l’exemple ci-dessus (que j’ai glané sur internet et je me suis permis de modifier très légèrement pour le rendre plus générique), c’est simple, ils ont fait les deux.

Où est l’erreur ? En mettant un homme au centre logique de la structure, le dirigeant crée un pyramide. Peu importe que le dessin soit un cercle, si un homme est au centre, il s’agit d’un pyramide à base ronde vue du haut. Dit autrement, un faux passage de la pyramide au cercle !

J’ai échangé souvent sur cette question avec des dirigeants qui butaient sur des problèmes dans l’application de nouveaux concepts de management et d’organisation d’entreprise. Régulièrement, leur problème commencait ici, dans une fause mutation.

Comme le dirait René Magritte : « Ceci n’est pas une pipe ! »

 

 

Cet article vous plait ?

Laissez un commentaire